Comment gérer Stress et alimentation #vegan

Tasting Good Naturally : Stress et alimentation ? Réduire son stress avec la nature

Ces dernières semaines, je suis très prise au niveau de mon travail. Clairement, je manque cruellement de temps, le midi, pour me concocter de bons petits plats. Mes journées sont intenses avec une moyenne de 10 heures / 11h de travail non-stop par jour. Elles sont également très bruyantes en ce moment. Mes repas doivent être vite faits, bien faits comme on dit. Alors aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de stress et alimentation ou comment faire un repas sur le pouce rapide quand on manque de temps, pour ne pas se tourner vers la junk food ou autre.

Pour moi, ce stress permanent n’est vraiment pas l’idéal. Je prends moins de plaisir à cuisiner puisque je fais tout dans l’urgence. Mais surtout, mes repas sont également hyper stressant car si j’arrive à me dégager 10 minutes pour manger, j’ai de la chance.

Ce stress me renvoie également à mes soucis de poids. Mangeant vite et ne prenant pas conscience de ce que je mange (puisque je suis occupée avec mon travail), j’aurai tendance à plus manger. Mon estomac n’a, lui non plus, pas le temps d’envoyer le message de satiété à ma petite tête. Du coup, la culpabilité s’installe avec la frustration, le mal-être et les mauvaises pensées (tu es nulle, tu n’y arriveras pas, regarde-toi…)

Un jour, peut-être, si je suis prête, je vous parlerai peut-être de mon travail. C’est un beau travail mais malheureusement non reconnu, stressant (visiblement) et dont tout le monde dit que c’est super simple. Ce qui est loin d’être le cas, quoiqu’on en dise ou pense… En attendant, je souhaite garder mon blog, loin de mon travail, car, ici, c’est mon moment de loisir, de déconnexion, de plaisir… même si ces derniers temps mon travail empiète un peu (beaucoup) dessus. J’en suis désolée ;).

Tasting Good Naturally : Comment gérer stress et alimentation #vegan ? Venez voir quelques pistes pour y arriver.

Comment allier stress et alimentation ? Comment faire un repas sur le pouce rapide quand on manque de temps ?

Voici un exemple de repas que je me suis fait la semaine dernière. Vous aurez besoin de :

  • riz semi-complet ou complet cuit
  • poêlée de champignons de Paris
  • d’haricots rouges
  • de salade verte
  • d’un demi avocat
  • d’une grosse carotte
  • d’assaisonnement
  • gomasio ou sel et poivre

Pour la poêlée de champignons de Paris :

Je nettoie mes champignons de Paris frais. Je les coupe ensuite en quartiers. Je pèle une gousse d’ail. Dans une sauteuse, je fais chauffer un peu d’huile d’olive avec l’ail que j’ai écrasé avec un presse-ail. J’ajoute ensuite mes champignons que je fais revenir 3 / 4 minutes en remuant de temps en temps. En fin de cuisson, je sale et poivre et ajoute du persil frais.

Pour le riz et les haricots rouges :

Quand je cuisine du riz (complet surtout car il est long à cuire), j’ai l’habitude d’en faire beaucoup et de congeler des portions. De cette manière, j’en ai quasiment toujours à disposition.

Je procède de la même façon avec les haricots secs (blancs, rouges, azukis…). Je trouve cela très pratique et cela me permet de pouvoir manger de façon correcte sans avoir à tomber dans la junk food par exemple ou dans le grignotage…

Il me suffit ensuite, la veille, de sortir ma portion de riz et d’haricots rouges, comme ici, pour que cela décongèle. Le jour même, soit je les mange froid si je les utilise en salade, soit je l’ai fait réchauffer à la poêle avec un peu d’huile d’olive.

Pour les crudités :

J’ai la chance d’avoir un tout petit mini potager où je fais pousser des salades, des petits pois, du kale, des blettes, des radis, de la roquette, des tomates, des aubergines, et des herbes aromatiques (persil, ciboulette, thym, thym citronné, menthe bergamote, aneth, romarin).

Lorsque j’ai pris cette photo d’idée de repas sur le pouce, je mangeais la première salade du potager de l’année. Et rien que ça, c’était trop bon :).

J’aime avoir plusieurs crudités dans mon assiette. Ici, j’ai mis de la salade verte, de l’avocat et de la carotte râpée. J’aime aussi mettre des radis, des champignons crus (quand je n’en ai pas de cuits comme aujourd’hui), du chou (rouge, vert, kale, chou-fleur), du fenouil, des graines germées… A la belle saison, j’aime ajouter des tomates, des courgettes etc…

Pour l’assaisonnement :

J’ai pour habitude de faire mes propres assaisonnements. En général, je les fais avec de l’huile de noix (par exemple), un peu de vinaigre de cidre. Je peux ajouter des herbes aromatiques, de la levure maltée, du gomasio, des épices… c’est en fonction de ce que je mange.

Mais pour cette fois-ci, j’ai utilisé la sauce pour crudités au sésame grillé de Lima. Je la trouve pas mal du tout ! ça change un peu de mes vinaigrettes.

Tasting Good Naturally : Stress et alimentation, comment réduire son stress ?

Mes petites astuces pour calmer mon stress, dans la journée, et pour ne pas qu’il est une emprise sur mon alimentation :

Une assiette appétissante…

Comme je le disais en début d’article, je prends moins de plaisir à cuisiner, le midi, en ce moment…

Par contre, je mets un point d’honneur à essayer d’avoir une assiette qui me donne envie de la manger. Cela me permet, un instant, de me dire, « tu vas bien manger, ne culpabilise pas de ne pas avoir de temps, cela ira mieux d’ici quelques semaines ». Et pour moi, c’est super important d’avoir cette notion de : je n’ai pas le temps mais je fais du mieux que je peux.

Le stress peut avoir un effet dévastateur sur moi :

  • tant physiquement (il engendre beaucoup de fatigue et mon sommeil n’est pas récupérateur)
  • que moralement (je vais ressentir un sentiment d’impuissance fasse à une situation que je ne peux pas améliorer pour x raisons, par exemple).

Ainsi, mon but est d’éloigner les mauvaises pensées. Je culpabilise moins. Cela me permet  aussi d’éviter les grignotages ou craquages que je peux avoir quand j’ai l’impression de perdre le contrôle de mon alimentation.

Prendre l’air…

Ce qui peut m’aider également, c’est s’il fait beau, sortir 5 minutes au soleil. Ce n’est pas grand chose, mais ça fait un bien fou. En général je ferme les yeux, je tourne mon visage vers le soleil et j’essaie de me concentrer sur ma respiration. Je fais une dizaine de respirations et je repars travailler. Parfois, je m’arrête également pour sentir une ou deux roses de mon jardin (elles ont une odeur qui m’apaise instinctivement).

Tasting Good Naturally : Stress et alimentation ? Réduire son stress avec les huiles essentielles

Les huiles essentielles…

Ce qui m’aide, également, ce sont les huiles essentielles. Je n’utilise pas forcément des huiles essentielles dites relaxantes mais des huiles essentielles dont l’odeur me plaît. En général, parce qu’elles me plaisent, elles évoquent toujours pour moi quelque chose de rassurant.

Ainsi, j’ai toujours avec moi de l’huile essentielle de lavande que ce soit pour moi ou les enfants. C’est une huile essentielle relaxante et facile à trouver. J’en mets également sur la tête de mes enfants quand ils vont à l’école (les poux ne l’aiment pas).  J’en mets également parfois une goutte sur un coin de leur oreiller quand je sens qu’ils sont angoissés le soir. Mistinguette est anxieuse, en ce moment, par rapport à sa future entrée en 6 ème et la lavande lui permet de s’apaiser.

J’aime aussi beaucoup les huiles essentielles d’agrumes (citron, mandarine…), de néroli et de jasmin (ces deux dernières sont mes préférées). Elles sont coûteuses donc je les utilise avec beaucoup, beaucoup de parcimonie.

Faites du sport ou aller vous promener…

Le soir, quand j’ai débauché, j’essaie de reprendre mon souffle au premier sens du terme. Mais là encore, j’ai ma deuxième journée de travail qui commence avec les devoirs, le repas etc… Par contre, ce qui me fait beaucoup de bien c’est la danse. Que ce soit cette semaine ou la semaine dernière, ma journée a été tellement difficile que j’ai pensé à ne pas aller à la danse, le soir. J’avais besoin d’un silence absolu. Et puis, j’ai décidé malgré tout d’y aller (surtout parce que le gala arrive à grands pas) et cela m’a fait un bien fou. Je me suis concentrée sur ce que j’avais à faire à ce moment précis et je n’ai pas pensé au reste de ma journée.

A la belle saison, j’adore aller me promener le soir. Je trouve que c’est super apaisant. C’est un moment que les enfants aiment beaucoup aussi, qui leur fait du bien. Mais c’est vrai que l’hiver, en débauchant quand il fait nuit, c’est impossible (en tout cas pour moi ;)).

Tasting Good Naturally : Stress et alimentation, réduire son stress dans le potager

Ce que j’aimerai mettre en place (et qui sera peut-être possible d’ici quelques semaines) :

Côté alimentation

Malgré mes petites astuces, mon niveau de stress est encore très haut ces derniers temps. Je dois donc me concentrer pour faire en sorte de le diminuer petit à petit.

Je souhaite donc retrouver mon envie et mon plaisir de cuisiner dans le calme. La cuisine a, pour moi, le même effet que la méditation. Elle me permet de me déconnecter et d’avoir mon esprit centré sur quelque chose. Cet état d’esprit me donne parfois l’impression de devenir une magicienne qui essaie des potions. Mes mains se mettent en action, ma tête fourmille d’idées… et parfois, je sors quelque chose d’immangeable mais ce n’est pas grave, j’ai pris du plaisir, je me suis amusée.

Je voudrai essayer de manger dans le calme, sans bruit autour. Clairement, c’est quasiment impossible pour moi en semaine. Mais je dois trouver un moyen de ne plus faire attention au bruit (et non je ne peux pas mettre de boules quies ;)).

Enfin, mon but ultime serait de prendre le temps de manger et non pas d’engloutir (car c’est vraiment le sentiment que j’ai quand je mange trop vite). Là aussi, je ne sais pas vraiment comment faire… J’y réfléchis. J’ai essayé plusieurs choses qui n’ont pas fonctionné : manger plus tard (mais j’ai trop faim (je déjeune très tôt le matin) et du coup, j’ai tendance à trop manger), manger plus tôt (là, je n’ai pas faim, donc je ne mange pas assez et du coup dans l’après-midi, la faim se fait sentir et je peux une fois de plus trop manger car là non plus, je n’ai pas le temps).

Tasting Good Naturally : Stress et alimentation ? Réduire son stress en se promenant.

Côté équilibre

Je pense que cela prend du temps de trouver un équilibre qui soit son idéal. J’ai eu beaucoup de conseils de docteurs et de nutritionnistes, entre autre. Mais, ma journée de travail, ses contraintes et ses imprévus, ne me permettent pas de pouvoir appliquer ces conseils, même s’ils sont très bien (loin de moi de critiquer). Donc je continue à chercher une solution pour avoir une alimentation sereine.

Vous allez me dire, la solution est peut-être de changer de travail ? J’y pense, parfois, quand cela devient trop pesant, que j’ai le sentiment de ne plus réussir à sortir la tête de l’eau. Malgré tout, c’est un métier que j’aime, qui m’apporte beaucoup de choses, qui me permet de relativiser sur beaucoup de choses aussi. Il m’a m’a « sauvé » aussi à une période difficile de ma vie… D’ici, quelques semaines, normalement, cela devrait aller mieux, j’y crois en tout cas, toujours. Car l’espoir fait vivre.

J’espère que cet article vous sera utile. Mon souhait est de donner des pistes aux personnes qui ont du mal à gérer leur stress et alimentation. Il m’a fallu longtemps pour trouver des petites astuces qui m’apaisent et comme vous pouvez le voir, je n’ai pas la solution à tout. Mais j’apprends un peu tous les jours. Je vois ce qui marche, ce qui ne marche pas. Je pense qu’il faut aussi se laisser du temps et éviter de se mettre la pression… Ha ha ! C’est facile à dire mais pas à faire.

Et vous ? Vous êtes-vous reconnu(e) dans mon article ? Quelles sont vos solutions pour rester zen ?

N’hésitez pas à me laisser un commentaire si vous le souhaitez. Je serai très contente de vous répondre. Je vous dis à très vite.

Hélène xxx

13 commentaires sur “Comment gérer Stress et alimentation #vegan

  1. Bonjour,
    Je me retrouve complètement dans ton article ! Je vis aussi très stressée, j’ai 3 petits avec moins de 2 ans d’écart chacun (le dernier aura 3 ans en septembre). Je suis encore en congés parental (encore pour 3 mois), mais je cours toute la journée. Entre les allers et retours a l’école, la maison, les animaux… Je finis la semaine sur les rotules. Souvent je me dis que je me mets beaucoup trop la pression. Mais il est difficile de lâcher prise… Chaque année je me fixe un objectif, il y 2 ans, je me suis relookee, j’ai tout changé. Avec toutes les nuits que j’ai passé debout, j’ai pris un coup de vieux…. L’année d’après j’ai perdu du poids. Et cette année, je suis passée a une alimentation saine et je fais du yoga en essayant de me recentrer sur moi et essayer de lâcher prise ! Je me suis beaucoup oublié depuis que nous avons les enfants. Mais je relativise et je me dis que lorsque je serais entre 4 planches j’aurais tout le temps de me reposer !
    En tout cas, il faut rester optimiste et continuer a avancer en gardant la pêche parce que malgré tout la vie est belle ! Il faut penser a toutes ces personnes qui ont des handicapes terrible, qui aimeraient marcher, courrir (mon frère a un gros handicap)… Alors, la vie est belle ou pas ?
    Biz

  2. Merci pour ce bel article ! C’est vrai que, dans nos sociétés, on est souvent pris toute la journée par le travail, les études, les obligations… Je comprends tout à fait ce que tu ressens, ma belle, et te souhaite bon courage pour la suite…
    Moi ce qui m’aide beaucoup, quand tout devient trop difficile, c’est de « déconnecter » pendant 1min. Ca peut paraître dérisoire, mais ça fait un bien fou. Juste tout poser, prendre quelques respirations en conscience et regarder les roses se balancer dans le vent par la fenêtre…puis on replonge dans le tourbillon. Plus apaisé, et donc, plus productif.
    Et pour l’alimentation saine, je fais pareil que toi : je prévois ! Les jours où je dois manger à la fac, je m’organise en me préparant mon petit repas la veille, et je l’emmène avec moi. Comme ça, no stress et je peux profiter d’une pause ressourçante avec mes amis…
    Pour les huiles essentielles, tu devrais essayer celle de camomille romaine. C’est l’huile essentielle des « manques » (affectif, alimentaire, de temps…) et du stress. Elle a un effet très puissant et calmant sur moi.
    Courage à toi, en tout cas ♥

  3. Pareil, la cuisine, la méditation (et le yoga) sont de grands bols d’air pour moi. Ils m’aident à rester dans le présent. Un de mes grands allier anti-stress, c’est le congélo. Parce que maintenir une alimentation bonne et saine quand on vit à 100 à l’heure n’est pas forcément évident. Quand je cuisine des plats « freezer friendly » (des ragoûts en général), je double les quantités et je garde la moitié au congélo.
    Autre truc, faire une activité sportive par jour, c’est parfait pour me vider la tête et me défouler, que ça soit le yoga, la marche, la course, danser toute seule dans sa salle de bain…
    Courage !

    xxx

    Irène

    1. Je suis tout à fait d’accord, le congélateur est vraiment idéal 🙂 ! Je fais de la danse deux à trois fois par semaine mais le reste du temps, je suis tellement submergée par le reste que je ne prends pas le temps. Dès que le rythme va se calmer un peu (et mon niveau de stress), j’espère pouvoir reprendre mes séances de yoga plus régulièrement ;). Avec les beaux jours, les promenades en famille vont être plus agréables aussi. Belle journée :). bises xxx

  4. Bonjour,
    Alors, là je me reconnais beaucoup dans les tentatives d’alimentation consciente.
    Un petit truc que j’ai trouvé car je suis aussi très olfactive de respirer des odeurs que je mets dans mon assiette : feuilles de menthe, herbes aromatiques.
    Je t’invite à voir quelle type de faim tu as : une qui vient de l’estomac ? des yeux ? des émotions ? de l’odorat (ce qui est mon sens privilégié) ? du goût (qui est très culpabilisé pour moi)? J’ai fait l’expérience de « déguster » une fraise avec une feuille de menthe… Après l’avoir bien respiré, j’étais « comblée » et j’ai eu l’impression d’être à satiété avec une seule fraise et une feuille de menthe….
    Bonne expérience, Anne-Marie

  5. Merci pour ce partage,pleins de petites astuces pour aider à gérer les moments difficiles ,plusieurs m.ont conquise et je vais les essayer….huiles essentielles entre autre,c’est vrai qu’une petite promenade le soir après le travail c’est apaisant .Bon courage pour la suite et merci pour toutes ces bonnes recettes ,à bientôt dans l’apaisement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *