L’Ancrage

L’Ancrage

Tasting Good Naturally : Dans les 31 choses pour bien commencer l’année, en Naturopathie, aujourd’hui, on va parler de l’ancrage et de son importance.

Si vous aimez cet article, épinglez l’image sur Pinterest pour le retrouver plus facilement !

Hello ! Hello ! Dans les 31 choses pour bien commencer l’année, aujourd’hui, on va parler de l’ancrage et de son importance. Les fêtes de fin d’année sont terminées et c’est souvent une période qui est loin d’être reposante. En effet, nous sommes souvent ballotté d’un endroit à un autre, nous sommes dans le partage, dans les retrouvailles parfois aussi. On mange trop, on boit trop. On essaie de faire plaisir à tout le monde sauf à soi. Bref ! On termine complètement épuisé sans savoir où on habite vraiment ! 

L’ancrage, c’est quoi ?

L’ancrage est le fait de se sentir appartenir à un endroit, une région, un pays et un peu plus globalement c’est se sentir appartenir à la Terre. L’ancrage est en quelque sorte les fondations de notre identité, de notre personnalité. A titre indicatif, on parle aussi d’enracinement.

A quoi sert l’ancrage ?

C’est grâce à l’ancrage que vous vous sentez à votre place. C’est se sentir en sécurité, s’avoir s’écouter, avoir confiance en soi. 

Si on est bien ancré, on est plus à même de traverser sereinement (et en sécurité) les différentes étapes / épreuves de la vie. 

Un manque d’ancrage peut causer du stress, des angoisses, des migraines, des troubles digestifs, articulaires, de la fatigue mais aussi un sentiment de ne pas être à sa place, un manque de confiance en soi, des pensées négatives ou sombres, ou encore avoir mille et une choses en tête….

Le manque d’ancrage est souvent lié à la peur. Du coup, c’est toujours intéressant de travailler sur cette peur afin de retrouver le sentiment de sécurité et donc être ancré(e).

Tasting Good Naturally : Dans les 31 choses pour bien commencer l’année, en Naturopathie, aujourd’hui, on va parler de l’ancrage et de son importance.

Comment être ancré(e) ?

Il y a différentes techniques pour travailler son ancrage. Lors de mes accompagnements en Naturopathie, j’aime bien travailler avec la méditation. En plus de travailler l’ancrage, cela permet également à la personne de prendre du temps pour elle et de se détendre.

A cela, on peut associer différentes activités :

  • le contact avec la nature
  • le jardinage avec le travail de la terre, la toucher, la sentir. Ainsi, vous travaillez ici le lien à la terre mais cela a également une action anti-stress.
  • l’activité physique qui permet de se reconnecter à son corps (tout comme les massages etc.), à sa « maison ». On peut l’associer à la nature avec les promenades en forêt, le VTT en montagne, la natation ou encore la course à pied.
  • la méditation, les activités de pleine conscience ou encore être dans l’instant présent. N’hésitez pas à découvrir cette méditation guidée autour d’un Loch en Ecosse.
  • les activités de loisirs qui font du bien que ce soit au corps (expression corporelle) ou à la tête (activités artistiques) : yoga, danse, peinture, musique, dessin, aquarelle…

La visualisation pour s’ancrer

Avec la visualisation, vous pouvez, également, travailler votre ancrage. Pour cela, je conseille toujours de se reconnecter à la nature et plus particulièrement aux racines.

Tasting Good Naturally : Dans les 31 choses pour bien commencer l’année, en Naturopathie, aujourd’hui, on va parler de l’ancrage et de son importance.

Si vous aimez cet article, épinglez l’image sur Pinterest pour le retrouver plus facilement !

Petit exercice d’ancrage :

En station debout, prenez conscience de votre solidité sur vos jambes. Vous êtes complètement stable. Si vous avez l’impression de « tanguer » un peu, pensez à bien étaler vos orteils de sorte que vous sentez vos pieds complètement déployés, ouverts. Comme si chaque partie de votre pied touchait le sol.

Une fois que vous êtes bien stable, vous pouvez fermer les yeux ou pas. Faites comme vous le sentez, en fonction de ce que vous avez besoin. Car, le fait de fermer les yeux permet souvent de rentrer à l’intérieur de nous car il n’y a plus de distractions.

Visualisez maintenant vos racines qui partent de vos pieds et rentrent profondément dans la terre. Vos racines sont fortes et robustes qu’elles soient fines ou grosses. Prenez conscience de ce que vous ressentez au niveau de votre corps. Peut-être ressentez-vous de petits picotements dans vos pieds ou des petits fourmillements. Peut-être ne ressentez-vous rien et c’est parfait. Dans tous les cas, restez connecté à ce que vous visualisez, vos racines.

Maintenant, concentrez-vous sur votre respiration. Elle est calme et profonde. A l’inspiration, vous visualisez l’énergie de la terre remonter par vos racines dans votre corps. Vous pouvez visualiser un liquide, de la sève ou encore une couleur (couleur de la lave ou du rouge). Puis, à l’expiration, visualisez que cette énergie se diffuse en vous comme si elle vous envahissait d’une manière bienveillante (vous pouvez visualiser comme une douce chaleur vous envahir par exemple).

A chaque inspiration cette énergie remonte en vous et à chaque expiration, elle se diffuse en vous. Continuez pendant plusieurs minutes (5 minimum).

Pour s’ancrer, comme pour beaucoup de choses, il est important d’être régulier(e). Cet exercice est, donc, à faire aussi souvent que nécessaire. 

Et vous ? Vous sentez-vous ancré(e) ? Que faites-vous pour vous ancrer ? Laissez-moi un commentaire, j’adore partager avec vous. Et si vous le souhaitez, vous pouvez également partager cet article auprès de personnes de votre entourage qui en auraient besoin ou sur les réseaux sociaux.

Merci beaucoup,

Belle journée,

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas diffusée. Champs obligatoires *