J’ai lu « Promets-moi d’être heureux » de Célestin Robaglia

J’ai lu « Promets-moi d’être heureux » de Célestin Robaglia

Hello ! J’espère que vous allez bien et que vous profitez de ces belles journées d’automne. Me voilà de retour avec un véritable coup de coeur pour ce livre « Promets-moi d’être heureux » de Célestin Robaglia aux éditions Solar. Ce livre est tout simplement une pépite !

« Promets-moi d’être heureux » est un roman qui m’a profondément touchée, qui a su me faire passer par tout un panel d’émotions et qui, par sa connexion à la nature, a su me faire vibrer… Ce livre est un hymne à l’amour et un hymne à la nature. 

Tasting Good Naturally : Aujourd’hui, je partage, avec vous, une lecture absolument magnifique: « Promets-moi d’être heureux » de Célestin Robaglia.

Résumé et Quatrième de couverture de « Promets-moi d’être heureux »

Maintenant, promets-moi d’être heureux, lui souffle Clara dans son rêve…

Désabusé par la vie, Gabriel a renoncé à ses rêves de changer le monde. A 27 ans, il est enlisé dans sa routine parisienne et partage son quotidien avec son cousin Noé, un rêveur asocial. La vie de Gabriel bascule lorsqu’il se retrouve sans préavis tuteur d’Azilis, sa nièce de 10 ans. Avec une sagesse déconcertante, Azilis remet en cause le simulacre de vie qu’il mène avec Noé et le pousse à écouter ses désirs enfouis. Gabriel se rappelle alors la promesse qu’il a faite à sa soeur, Clara, lors d’un rêve étrange. Poussé par cet engagement, il décide de tout plaquer. Sans projet ni point de chute, il part avec Azilis et Noé direction la Bretagne, avec un seul rêve : trouver un lieu où ils pourront vivre en symbiose avec la nature. Pour Gabriel, c’est le début d’un cheminement personnel. Au contact de l’essence vibratoire de la forêt, il se reconnecte à sa propre nature et apprend à cultiver les bonheurs simples de la vie.

Cette histoire poignante, au coeur de la forêt bretonne, promet de vous relier à la nature. Toute la magie de la sobriété heureuse pour vivre en harmonie avec soi…

L’auteur

A la fin de son école d’arts appliqués, Célestin Robaglia réalise son rêve d’enfance et part vivre en Bretagne, pays de ses origines, où il crée un écohameau avec un groupe d’amis. Pratiquant la sobriété heureuse promue par Pierre Rabhi et le mouvement Colibris, il vit de peu et s’investit depuis 10 ans dans le développement de ce lieu (rénovation, potager collectif…). Le reste de son temps, il le consacre à ses autres passions, l’écriture et le développement personnel. A 36 ans, il écrit son premier roman : Promets-moi d’être heureux.

Ce livre, une pépite !

J’ai lu « Promets-moi d’être heureux » cet été, à un moment où j’ai eu la possibilité de me reconnecter à moi, à mes émotions, à des choses plus ou moins enfouies. C’était un moment où j’ai vécu des choses d’une intensité incroyable qui m’ont secoué, parfois dans la douleur. Elles se sont révélées tellement positives et tellement enrichissantes ! J’ai eu l’impression de renaître. Et alors que j’ai toujours douté, cela m’a permis de savoir :

  • qui je suis,
  • ce que je veux
  • et le plus important de tout : quelle est ma place. 

C’est dans cet état d’esprit que j’ai commencé sa lecture. Dès les premières pages, j’ai su tout de suite que je devais en parler. Car c’est un livre d’une beauté incroyable.

« Observe chaque croyance que tu as, sur la vie, l’amour, l’argent ou la mort, par exemple, et demande-toi : « Cette croyance me rend-elle heureux ? » Si ce n’est pas le cas, change immédiatement de croyance, mon garçon ».

Ce qui m’a plu

Comme je le disais j’ai eu un énorme coup de coeur pour ce livre pour plusieurs raisons. La première est que l’histoire se déroule principalement en Bretagne. La Bretagne a une connexion particulière avec mon coeur (j’en avais parlé dans cet article). Si un jour je dois changer de région en France, c’est là que j’aimerai m’installer. Elle me rappelle mes racines tout simplement. 

Mais ce qui m’a touché le plus, c’est cet hymne à la nature et cette connexion si particulière que l’auteur a avec elle. Au fil des pages, j’ai ressenti cet amour profond pour la nature. Célestin Robaglia décrit la nature d’une telle façon qu’on ressent l’énergie de la nature, l’énergie des arbres, l’énergie des éléments. C’est comme si on ressentait chaque vibration, chaque souffle d’air, chaque senteur de la forêt… En tout cas, c’est ce que moi j’ai ressenti ;).

Enfin, l’histoire en elle-même m’a énormément touchée. C’est une histoire qui se lie bien et elle est remplie de douceur, de bienveillance et d’amour. Elle m’a fait vivre des émotions fortes. C’est une histoire qui éveille les consciences, qui fait réfléchir sur la façon dont on vit, sur l’environnement, sur ce qu’on a aujourd’hui mais qui pourra disparaître demain.

Tasting Good Naturally : Aujourd’hui, je partage, avec vous, une lecture absolument magnifique: « Promets-moi d’être heureux » de Célestin Robaglia.

Des personnages attachants

On ressent la dualité entre ce que Gabriel « devrait » faire et ce que son coeur lui dicte et je dois bien avoué que cette dualité a fait écho en moi. Gabriel décide de suivre ce que lui dit son coeur car c’est de cette façon qu’il sera heureux, qu’il pourra vivre ce qu’il a à vivre. Petit à petit, il travaille sur ses croyances limitantes, il se reconnecte à la terre et à la nature et laisse entrer le bonheur dans sa vie.

Azilis, elle est d’une maturité désarmante. Malgré ce qu’elle vit et son jeune âge, elle arrive à être une véritable aide pour Gabriel et Noé, elle les pousse, avec bienveillance, dans leurs retranchements. Quant à Noé, alors qu’on ressent sa profonde souffrance et ses peurs, il va se révéler complètement au contact de la Nature. Et il y a Efflam, l’homme sage, le guide, l’homme qui parle aux étoiles et aux animaux. 

Ta vie est unique, et toi seul as le pouvoir de choisir comment être heureux

Il y a d’ailleurs un passage qui a fait particulièrement écho en moi. Alors qu’Efflam et Gabriel discute du rêve de Gabriel et qu’on ressent particulièrement les émotions comme si on y était, Efflam dit à Gabriel :

« Bien sûr que je vais t’aider, mon garçon. Je dois cependant te prévenir : ma vérité n’est pas la tienne, et elle ne le sera jamais. Ton chemin n’est pas le mien, ni celui de quelqu’un d’autre. Ta vie est unique, et toi seul as le pouvoir de choisir comment être heureux et ce que tu feras pour y parvenir…. La voix de ton coeur est la seule qui puisse te guider de manière infaillible. (…) On a tous besoin d’aide de temps à autre, c’est normal. L’entraide est à la base du fonctionnement de la nature. Il faut simplement garder à l’esprit que ce que l’on cherche n’est pas la vérité absolue, mais le sentier qui mène à soi. Au grand Soi. La voix intérieur doit toujours primer. »

Je vous recommande vraiment, du fond du coeur, ce magnifique livre. A la fin du livre, j’ai eu beaucoup de difficultés à commencer un autre livre tant il m’a marqué. Et je peux déjà vous dire que c’est un livre que je relirai probablement régulièrement.

Et vous ? L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Envisagez-vous de le lire ? Laissez moi un commentaire pour me le dire ou pour me dire ce que vous êtes en train de lire en ce moment.

Je vous souhaite une merveilleuse fin de semaine.

Prenez soin de vous.

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas diffusée. Champs obligatoires *