Tasting Good Naturally https://www.tastinggoodnaturally.com Blog d'Hélène LAMON, une Happy Naturopathe ! Sun, 16 Sep 2018 16:19:59 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.9.8 https://www.tastinggoodnaturally.com/wp-content/uploads/2018/05/cropped-Hélène-Lamon-Naturopathe-32x32.png Tasting Good Naturally https://www.tastinggoodnaturally.com 32 32 48654675 Crumble salé aux légumes d’été et curry https://www.tastinggoodnaturally.com/crumble-sale-aux-legumes-dete-et-curry/ https://www.tastinggoodnaturally.com/crumble-sale-aux-legumes-dete-et-curry/#respond Fri, 14 Sep 2018 05:15:19 +0000 https://www.tastinggoodnaturally.com/?p=6613 Hello ! Je reviens aujourd’hui avec une recette de Crumble salé aux légumes d’été et curry pour profiter des derniers légumes d’été. J’adore le crumble de manière générale. Il est lié à mon enfance, à mes racines aussi, l’Ecosse. Et si je le préfère sucré, en dessert, j’aime beaucoup cette recette avec des légumes d’été, […]

The post Crumble salé aux légumes d’été et curry appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
Tasting Good Naturally : Aujourd’hui, on se retrouve avec une recette de Crumble salé aux légumes d’été et curry. Un régal pour finir les derniers légumes de l’été avant l’automne.

Hello ! Je reviens aujourd’hui avec une recette de Crumble salé aux légumes d’été et curry pour profiter des derniers légumes d’été. J’adore le crumble de manière générale. Il est lié à mon enfance, à mes racines aussi, l’Ecosse. Et si je le préfère sucré, en dessert, j’aime beaucoup cette recette avec des légumes d’été, du lait de coco et du curry.

« Cette recette a été créée en soutien à la campagne 1, 2, 3 Veggie ! portée par l’association Végétarienne de France. »

Tasting Good Naturally : Aujourd’hui, on se retrouve avec une recette de Crumble salé aux légumes d’été et curry. Un régal pour finir les derniers légumes de l’été avant l’automne.

Pour ce Crumble salé aux légumes d’été et curry, vous aurez besoin de :

Cette recette est pour 6 personnes.

Pour le crumble : 

  • 150 g de farine T80
  • 50 g de flocons d’avoine
  • 1 CS de purée d’amande
  • 3 CS d’huile de coco
  • 2 pincées de sel

Pour les légumes :

  • 1 CS d’huile d’olive
  • 3 petites courgettes
  • 2 poivrons rouge / jaune
  • 225 ml lait de coco
  • 1 CS de curry
  • 1 oignon
  • Une gousse d’ail

Préchauffer votre four à 180°

Peler l’oignon et l’ail. Emincer l’oignon et écraser l’ail avec un presse-ail (LIEN). Laver les légumes.

Coupez les poivrons en morceaux et les courgettes en fines rondelles. Vous pouvez vous utiliser une mandoline pour les courgettes (LIEN).

Ensuite, dans une sauteuse, faire cuire dans l’huile, l’ail, l’oignon et les poivrons pendant 5 minutes.

Ajouter les courgettes, saler et poivrer. Laisser cuire pendant 10 minutes.

Puis ajouter le lait de coco et le curry et faire cuire pendant 5 minutes.

Pendant la cuisson des légumes, préparer le crumble en mélangeant les flocons, la farine, la pincée de sel puis l’huile et la purée d’amande.

A la fin de la cuisson, mettre les légumes dans des cassolettes et recouvrir de crumble. 

Faire cuire au four pendant 25 à 30 minutes suivant la puissance de votre four.

Tasting Good Naturally : Aujourd’hui, on se retrouve avec une recette de Crumble salé aux légumes d’été et curry. Un régal pour finir les derniers légumes de l’été avant l’automne.

Petites Astuces :

J’utilise les flocons d’avoine car j’en ai toujours à la maison. Mais on peut très bien utiliser d’autres flocons (châtaignes, pois chiches…).

Le crumble n’est pas très croustillant car j’utilise ici de l’huile de coco. Pour le rendre un peu plus croustillant, vous pouvez le mettre au grill les 5 dernières minutes de cuisson. Pensez par contre à surveiller car il peut changer très vite de couleur et brûler. Sinon l’autre astuce est d’utiliser de la margarine.  

Concernant le curry, suivant si vous aimez épicé ou pas, vous pouvez mettre plus ou moins de curry.

J’espère que cette recette vous aura plu. N’hésitez pas à me dire en commentaire.

Vous pouvez également redécouvrir ma recette de Crumble Pommes Bananes et Crumble de pêches, mangues et mirabelles. Miam !

Et vous ? Comment utilisez-vous vos derniers légumes d’été ?

Très Belle semaine,

The post Crumble salé aux légumes d’été et curry appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
https://www.tastinggoodnaturally.com/crumble-sale-aux-legumes-dete-et-curry/feed/ 0 6613
Intentions pour la rentrée https://www.tastinggoodnaturally.com/intentions-pour-la-rentree/ https://www.tastinggoodnaturally.com/intentions-pour-la-rentree/#comments Fri, 07 Sep 2018 05:30:02 +0000 https://www.tastinggoodnaturally.com/?p=6599 Hello ! J’espère que vous allez bien. Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de mes intentions pour la rentrée et l’importance de ne pas s’oublier.  Ça y est, les vacances sont finies, la rentrée est passée, les activités reprennent, les devoirs sont de retours, etc. Bref, c’est le retour de la routine. Et bien, j’ai […]

The post Intentions pour la rentrée appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
Tasting Good Naturally : Je partage ici mes intentions pour la rentrée. Avez-vous posé vos intentions ? Savez vous que vous seul(e) êtes en charge de votre bien-être ? Personne d’autre ne sait ce qui est bon pour vous !

Hello ! J’espère que vous allez bien. Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de mes intentions pour la rentrée et l’importance de ne pas s’oublier. 

Ça y est, les vacances sont finies, la rentrée est passée, les activités reprennent, les devoirs sont de retours, etc. Bref, c’est le retour de la routine. Et bien, j’ai envie de vous dire oui mais non. La période de la rentrée est souvent une période où on a tendance à s’oublier, où on court partout, où on n’a plus le temps de rien.

On a souvent plein de bonnes résolutions, des envies et on se met énormément de pression… On se retrouve avec mille choses à faire, on nous sollicite beaucoup… le temps passe et on oublie tout ce qu’on voulait faire ou mettre en place.

Tasting Good Naturally : Je partage ici mes intentions pour la rentrée. Avez-vous posé vos intentions ? Savez vous que vous seul(e) êtes en charge de votre bien-être ? Personne d’autre ne sait ce qui est bon pour vous !

Nouveau commencement

Cette année, c’est ma première rentrée en tant que Naturopathe. Je dois bien avouer que, en plus des consultations (et de la vie de famille), j’ai pas mal de travail en cours sur le blog. J’ai notamment un ebook prévu d’ici quelques semaines sur le « Poids des émotions, Impact des émotions sur le surpoids » et un projet de podcasts. Pourtant, je sais, que même si j’adore mon métier et que je pourrai passer mon temps à travailler, je dois m’accorder du temps, du temps pour moi et uniquement pour moi. Cela ne fait pas de moi quelqu’un d’égoïste ou autre, cela fait de moi quelqu’un qui a besoin de temps pour elle afin de pouvoir mieux donner aux autres.

Vous êtes chargé(é) de votre propre bien-être

Alors bien sûr, c’est une question d’organisation mais pas que. C’est aussi de savoir ce qu’on veut vraiment au fond de nous. Qu’est ce qui est important ? Qu’est ce qui nous fait du bien pour nous recharger, nous régénérer, nous ressourcer, nous relaxer ? 

C’est de prendre conscience que vous êtes en charge de votre propre bien-être, vous et vous seul(e). N’attendez pas que les choses se tassent, que vous ayez plus de temps, que si ou ça… Vous seul(e) savez ce qui est bon pour vous, personne d’autre ne le sait. Vous seul(e) pouvez faire en sorte de vous sentir bien. Vous êtes responsable de votre bien-être.

Alors bien sûr, changer ses habitudes, ralentir, prendre du temps pour soi, peut être, tout aussi bien, excitant que complètement déstabilisant. Le seul conseil que je puisse vous donner et d’y aller à votre rythme, de ne pas presser les choses et d’être bienveillant(e) envers vous. Soyez à l’écoute de vos ressentis, faites vous confiance.

Tasting Good Naturally : Je partage ici mes intentions pour la rentrée. Avez-vous posé vos intentions ? Savez vous que vous seul(e) êtes en charge de votre bien-être ? Personne d’autre ne sait ce qui est bon pour vous !

Intentions pour la rentrée

Comme vous l’aurez compris, cette année, je pose des intentions pour moi, pour mon propre bien-être… car je le mérite ! Et vous aussi, vous le méritez ! Je partage avec vous mes intentions ci-dessous, cela vous aidera peut-être à trouver les vôtres ;).

Me nourrir

Quoi ? elle ne se nourrit pas ? Mais bien sûr que oui, je me nourris. Ha ha !! Une alimentation saine est primordiale à mon équilibre. Mais quand je parle de me nourrir, ici, c’est me nourrir de choses qui me font du bien. Nourrir mon esprit. 

Je commence à me rendre compte de la chance que j’ai de pouvoir organiser mes journées de travail comme je le souhaite. Ainsi, je peux m’accorder du temps pour nourrir mon esprit.

Cela peut être des rencontres, des discussions, des moments partagés avec des personnes avec qui je peux parler librement, mais aussi une lecture, écouter de la musique, m’offrir un massage, être au contact de la nature… 

Cela me permet d’être plus efficace mais aussi d’être dans l’instant présent et de profiter. 

Tasting Good Naturally : Je partage ici mes intentions pour la rentrée. Avez-vous posé vos intentions ? Savez vous que vous seul(e) êtes en charge de votre bien-être ? Personne d’autre ne sait ce qui est bon pour vous !

Se libérer des personnes / situations « toxiques »

Sujet délicat mais nécessaire j’oserai dire. Avant d’aller plus loin, une petite histoire. Il y a encore un an, je regardais ou écouter beaucoup les informations. C’était matin et soir, parfois le midi. En journée, je pouvais lire, en plus, des articles de journaux. Bref ! A chaque fois, à la fin, je me sentais mal, parfois en colère, inquiète sur l’avenir du monde, angoissée pour mes enfants et les générations à venir. Un jour, je me suis dit « Stop, je n’ai plus envie de regarder tout ça, ce n’est que de mauvaises nouvelles, ça ne m’apporte rien ». A partir du jour où j’ai arrêté, je n’avais plus ces pics de détresse et d’angoisses dans la journée, mon énergie était mieux régulée, mon humeur aussi. Bien entendu, je ne vous dis pas d’arrêter de regarder / écouter les informations. Je partage avec vous simplement ma réflexion et l’équilibre que j’ai trouvé et qui me convient.

J’ai pris conscience, ces derniers mois, que c’était la même chose pour les personnes ou les événements qui ont un effet toxique sur moi. Je n’ai pas besoin de situations qui me mettent dans un état de stress et d’angoisse intense. Je n’ai pas besoin de personnes autour de moi qui me tirent vers le bas, qui m’empêchent d’avancer, qui me reprochent sans arrêt quelque chose ou encore qui ont un comportement agressif envers moi. Pour ces personnes, quoique je fasse, ce ne sera jamais suffisant. Et ce que j’ai enfin compris, c’est que ce ne sera jamais suffisant pour elles ! pas pour moi. 

Alors à quoi bon perdre de l’énergie pour elles ? Je me dis que si elles ne m’acceptent pas telle que je suis, pourquoi, moi, je devrai accepter leur comportement ? Je vous laisse réfléchir à ceci :  Dans toute relation, pour qu’elle fonctionne, elle doit être à double sens. Si la relation va à sens unique, il y a 2 solutions :

  • soit expliquer calmement les choses de manière ferme, et s’assurer que la personne à bien compris,
  • soit prendre ses distances.

C’est peut-être le moment de dire « Qui m’aime, me suive » ;).

Gestion du stress et relaxation

©GVS-stock.adobe.com

Méditer

J’ai recommencé à méditer au mois d’août après plusieurs mois sans pratiquer de manière régulière. Et les bienfaits sont revenus très vite. Je me sens toujours mieux après la méditation. Elle m’apporte de l’équilibre et du calme et réduit mes moments de stress, de doutes ou d’anxiété.

Pour méditer, je le fais soit toute seule, soit avec des méditations guidées, soit avec des mantras. Cela dépend de mes envies, de mes humeurs, de mon état émotionnel aussi. Je médite souvent entre 10 et 15 minutes le matin. Et il m’arrive de méditer dans la journée ou le soir si le besoin s’en fait sentir. Souvent ce sera des méditations plus longues (autour de 20 à 30 minutes).

Je pense que je vous ferai prochainement un article plus détaillé sur la méditation, en quoi cela consiste, ce qu’elle apporte etc.

En attendant, j’ai beaucoup aimé ce livre « Méditer jour après jour » de Christophe André et pour les enfants « Calme et attentif comme une grenouille ».

Tasting Good Naturally : Je partage ici mes intentions pour la rentrée. Avez-vous posé vos intentions ? Savez vous que vous seul(e) êtes en charge de votre bien-être ? Personne d’autre ne sait ce qui est bon pour vous !

Le Yoga

Cette dernière année, j’ai mis de côté le yoga car je n’avais simplement pas le temps (ou je ne m’accordais pas assez de temps pour pratiquer plutôt)… Je faisais une séance par ci, par là entre 2 révisions, la vie de famille etc.

Jusqu’à cet été, je n’avais jamais suivi un cours de yoga en présentiel (voir mon article sur le yoga). Soit parce que je n’en trouvais pas autour de chez moi, soit parce que mes horaires de travail ne me le permettaient pas.

Cet été, j’ai eu la chance de faire du yoga kundalini matin et soir pendant 15 jours, près de chez moi. Et ça a été une révélation, un vrai, vrai coup de coeur. Cette pratique m’a fait énormément de bien tant physiquement qu’émotionnellement, elle m’a fait prendre conscience de certaines choses, m’a fait grandir, m’a bousculé aussi, m’a fait sortir de ma zone de confort. J’y ai également rencontré 2 personnes extraordinaires. Ces 15 jours ont été incroyables.

Je n’ai pas encore les mots, ni le recul pour dire tout ce que ça m’a apporté mais j’ai la certitude que je dois continuer. Et je dois maintenant trouver un moyen de pratiquer sans mon prof de yoga qui est reparti vers d’autres aventures. 

J’ai commencé à chercher sur internet des cours autour de chez moi mais pour l’instant je ne trouve pas. Du coup, j’essaie de voir si je trouve des séances de yoga kundalini en ligne. Je sais que la barre est haute pour trouver aussi bien que ce que j’ai vécu au mois d’août. Mais je veux pratiquer de manière régulière. D’ailleurs, si vous connaissez des sites de yoga kundalini en ligne, n’hésitez pas à me le mettre en commentaire que je puisse aller voir. Merci beaucoup !

Tasting Good Naturally : Je partage ici mes intentions pour la rentrée. Avez-vous posé vos intentions ? Savez vous que vous seul(e) êtes en charge de votre bien-être ? Personne d’autre ne sait ce qui est bon pour vous !

La Danse

Je pratique la danse classique et moderne depuis plusieurs années maintenant. J’ai un amour profond pour la danse mais ce n’est pas pour cela que c’est facile. Même si je suis plus à l’aise avec mon corps qu’il y a quelques années, la danse reste souvent une épreuve pour moi. L’épreuve du miroir, l’épreuve du regard de l’autre, l’épreuve de mon propre regard. Ainsi, j’ai souvent tendance à regarder le sol, plutôt que le miroir. Comme j’ai souvent tendance à danser en apnée, plutôt que ressentir les différentes émotions qui me traversent. Et je ne vous parle pas du gala de fin d’année !

Lors du dernier gala, en juin justement, j’ai ressenti comme un raz le bol. Alors que j’adore la danse, j’avais vraiment des moments difficiles où je me torturais l’esprit. J’ai pris une décision très simple : le jour du gala, j’allais danser comme si c’était la dernière fois de ma vie. J’allais m’amuser et en profiter. Et c’est ce que j’ai fait ! J’ai vécu, là aussi, un moment incroyable où j’ai complètement lâcher prise sur mes doutes et mes peurs. J’ai dansé comme si c’était la dernière fois de ma vie. Peu importe si je dansais bien ou pas. L’important pour moi était d’en profiter un maximum et j’ai adoré.

A quelques jours de la reprise de la danse, je veux me rappeler de cette prise de conscience. Cette année, je veux profiter. Cette année, j’ai l’intention de respirer à chaque mouvement. Mes émotions seront ce qu’elles seront, mais je sais maintenant que mes émotions n’ont pas besoin d’être un frein. Je ne suis pas mes émotions. C’est à moi de savoir ce que j’ai envie d’en faire, comment les utiliser et qu’est ce que je peux en retirer.

Et vous ? Avez-vous posé des intentions pour cette rentrée ? J’ai hâte d’en apprendre plus sur ce que vous avez envie de mettre en place, comment vous allez prendre soin de vous cette année.

Je vous souhaite une belle fin de semaine,

Prenez soin de vous.

 

 

 

 

The post Intentions pour la rentrée appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
https://www.tastinggoodnaturally.com/intentions-pour-la-rentree/feed/ 2 6599
J’ai lu « Il n’y pas de hasard, que des rendez-vous » de Rita Badraoui https://www.tastinggoodnaturally.com/jai-lu-il-n-y-a-pas-de-hasard/ https://www.tastinggoodnaturally.com/jai-lu-il-n-y-a-pas-de-hasard/#respond Fri, 31 Aug 2018 05:30:06 +0000 https://www.tastinggoodnaturally.com/?p=6583 Me voilà de retour après m’être accordé un peu de temps, cet été. J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bel été. Ici, il m’a permis de souffler un peu, de prendre du temps pour moi et de faire de formidables rencontres et découvertes. J’ai aussi pris le temps de lire… […]

The post J’ai lu « Il n’y pas de hasard, que des rendez-vous » de Rita Badraoui appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
Me voilà de retour après m’être accordé un peu de temps, cet été. J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bel été. Ici, il m’a permis de souffler un peu, de prendre du temps pour moi et de faire de formidables rencontres et découvertes. J’ai aussi pris le temps de lire… beaucoup ! Fin juillet, j’ai lu « Il n’y a pas de hasard, que des rendez-vous » de Rita Badraoui. C’est un livre qui m’a profondément touchée.

« Il n’y a pas de hasard, que des rendez-vous est un roman initiatique qui parlera à toute femme qui souhaite aller de l’avant et réaliser ses rêves ». C’est un roman feel good qui aborde des thèmes du développement personnel.

Tasting Good Naturally : J’ai lu « Il n’y pas de hasard, que des rendez-vous » de Rita Badraoui un livre feel good qui aborde des thèmes de développement personnel.

Résumé et quatrième de couverture de « Il n’y a pas de hasard, que des rendez-vous »

A 33 ans, Nina ne se remet pas de sa rupture avec Paul. Alors qu’elle se voyait la bague au doigt prête pour fonder une famille, elle doit faire le deuil de sa relation et des enfants qu’elle imaginait déjà. Triste et en colère, elle ne rêve que d’une chose, partir loin de Montréal pour s’évader…

Par chance, elle gagne un séjour dans une auberge, l’auberge de Vie. Alors qu’elle croyait y passer quelques jours de repos, Nina découvre un univers où elle fera des rencontres qui transformeront à jamais sa vision de la vie…

L’auteur

Rita Badraoui, citoyenne du monde et humaniste, est passionnée de psychologie et de développement personnel. En parallèle à sa carrière professionnelle, elle a nourri sans cesse sa fibre artistique et son goût pour l’écriture. A travers ce roman-fiction, elle a souhaité livrer quelques pistes de réflexion sur l’amour, le bonheur, le sens de la vie et la possibilité qu’à chacun de nous de se réinventer et de réaliser ses rêves. C’est un livre auto-édité.

Il n’y a pas de hasard…

« Il n’y a pas de hasard, que des rendez-vous » est un titre qui m’a parlé tout de suite. Car c’est comme ça que je vois la vie. Il n’y a pas de hasard. Les choses se font ou ne se font pas. Elles arrivent pour une raison. Parfois, on attend quelque chose, on espère de tout notre coeur, et ça ne se fait pas… C’est simplement que ce n’était pas le bon moment pour s’ouvrir à ça. Cela ne veux pas dire que cela ne se fera jamais. 

Alors bien sûr, il y a les choses positives qui sont cool à vivre mais il y a aussi les choses plus douloureuses. J’aime à penser que les périodes difficiles, même si elles peuvent être douloureuses, noires, effrayantes, sont là pour une raison. Elles sont là pour nous apprendre quelque chose, pour nous faire grandir, pour nous rendre plus fort. Même si dans un premier temps, on n’en comprend pas le sens ou pourquoi on vit cette situation. C’est pour cette raison aussi qu’il est toujours intéressant de regarder vers la lumière.

Tasting Good Naturally : J’ai lu « Il n’y pas de hasard, que des rendez-vous » de Rita Badraoui un livre feel good qui aborde des thèmes de développement personnel.

Mon avis

J’ai eu un vrai coup de coeur pour ce livre où Nina se retrouve à l’Auberge de Vie. Alors qu’elle pensait se reposer et se la couler douce, elle va se retrouver dans une Auberge. Nina sera entourée de personnes bienveillantes qui vont lui apporte du soutien, de l’écoute, de l’amour et la faire grandir. Elle va se reconnecter à son essence, à elle, en travaillant sur ses émotions, ses blessures, ses pensées limitantes mais aussi sur le sens de la vie et ce qu’elle souhaite vraiment au fond d’elle-même. Elle va découvrir la méditation, la spiritualité, le pouvoir de l’attention mais aussi la puissance de l’intention.

C’est un livre qui se lit très facilement et qui se révèle très positif. Il donne des pistes pour vivre mieux. Il permet de ralentir, de se poser les bonnes questions, de se reconnecter à nos propres envies, nos propres désirs. Le lâcher prise (comme dans ma dernière lecture) y est abordé, comme le fait d’avoir confiance en soi et avoir foi en la vie et en ce qu’elle a à nous apporter. 

Quand j’ai eu fini ce livre, début août, la première réflexion que je me suis faite c’est que moi aussi j’aimerai trouver cette Auberge de Vie. Lieu où tout n’est qu’écoute, soutien, gratitude, amour. Amour de soi, Amour de la vie.

Je pense sincèrement que là aussi, si j’ai lu ce livre à ce moment précis de ma vie alors que ça faisait plusieurs semaines que je l’avais reçu, ce n’était pas un hasard. Ce livre était là probablement pour me préparer sur ce qui allait suivre. Car j’étais loin de m’imaginer, début août, que quelques jours après la fin de sa lecture, je trouverai ma propre Auberge de Vie où je vivrai une expérience incroyable.

Et vous, quelle est votre lecture du moment ? Je pense faire un espace dans ma boutique avec tous les livres qui m’inspirent mais aussi des livres de Naturopathie et autre. Cela vous permettra de les retrouver plus facilement. Qu’en pensez vous ?

Dites le moi en commentaire, je vous répondrai avec plaisir ! 

Prenez soin de vous,

 

 

PS : Un grand Merci à mon amie Hélène pour m’avoir fait découvrir cette lecture ♥.

The post J’ai lu « Il n’y pas de hasard, que des rendez-vous » de Rita Badraoui appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
https://www.tastinggoodnaturally.com/jai-lu-il-n-y-a-pas-de-hasard/feed/ 0 6583
6 Précautions à prendre en cas de canicule https://www.tastinggoodnaturally.com/6-precautions-a-prendre-en-cas-de-canicule/ https://www.tastinggoodnaturally.com/6-precautions-a-prendre-en-cas-de-canicule/#comments Mon, 06 Aug 2018 05:30:12 +0000 https://www.tastinggoodnaturally.com/?p=6569 Vous avez été plusieurs à me poser des questions suite à mon post sur Instagram, alors au lieu de répondre de manière individuelle, je me suis dit que ce serait bien que je vous fasse une réponse collective sur les 6 précautions à prendre en cas de canicule. La canicule, c’est quoi ? La canicule […]

The post 6 Précautions à prendre en cas de canicule appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
Tasting Good Naturally : Que faire en cas de canicule ? Je vous dévoile, sur le blog, 6 précautions à prendre en cas de canicule.

Cliquez sur les 6 Précautions à prendre en cas de canicule pour épingler sur Pinterest.

Vous avez été plusieurs à me poser des questions suite à mon post sur Instagram, alors au lieu de répondre de manière individuelle, je me suis dit que ce serait bien que je vous fasse une réponse collective sur les 6 précautions à prendre en cas de canicule.

La canicule, c’est quoi ?

La canicule est une période de forte / très forte chaleur, qui dure plusieurs jours et où les températures ne descendent pas en dessous de 21° la nuit.

Les effets de la canicule sur la santé

Le soucis avec la canicule c’est que notre organisme a du mal à récupérer et se fatigue. Si on ne prend pas de précautions, on risque :

  • coup de chaleur,
  • insolation,
  • déshydratation
  • mais aussi épuisement / fatigue inhabituelle,
  • maux de tête,
  • crampes,
  • vertiges…

6 Précautions à prendre en cas de canicule

1 – Hydratation

Notre organisme a plusieurs émonctoires principaux pour éliminer les déchets / toxines : Foie / vésicule biliaire, intestins, reins poumons et peau. Pour la femme, on ajoute l’utérus / vagin.

  • Transpiration

La transpiration fait partie d’un des modes d’élimination de notre organisme. Elle sert en premier lieu à conserver la température de notre corps (thermo-régulation) puis à éliminer les toxines / déchets.

Elle apparaît après un effort physique, un moment de stress ou d’anxiété et bien sûr en période estivale avec les grosses chaleurs.

Vous aurez compris qu’il est important de ne pas empêcher la transpiration avec notamment un déo anti-transpirant puisque c’est en transpirant, qu’on élimine les toxines ;).

Nous ne sommes pas tous égaux face à la transpiration (les hommes transpirent souvent plus que les femmes, les personnes jeunes plus que les personnes plus âgées…).

  • Hydratation

En période de chaleur, il est nécessaire de compenser la perte d’eau et de nutriments (vitamines, sels minéraux…) en buvant de l’eau :

  • fraîche mais pas froide ou glaciale,
  • par petites gorgées
  • de manière très régulière (en prenant soin aussi de faire boire plus que d’habitude les jeunes enfants, bébés et personnes âgées).

On peut aussi boire des jus de légumes ou des jus légumes / fruits qui apporteront aussi des vitamines et des sels minéraux.

Par contre on évitera tous les excitants café, sodas, jus trop sucrés, boissons énergisantes, alcool…. qui déshydratent.

Chez les personnes qui ne peuvent pas boire de l’eau facilement (notamment les bébés, enfants et personnes âgées) on pourra leur donner du melon ou de la pastèque, seuls et à distance des repas mais aussi des fruits ou légumes à forte teneur en eau (fruits d’été, agrumes, tomates, concombres…). Dans certains cas, pour les personnes âgées notamment qui ont des difficultés à déglutir et où il y a un risque de fausse route, on pensera aussi à l’eau gélifiée.

Tasting Good Naturally : Que faire en cas de canicule ? Je vous dévoile, sur le blog, 6 précautions à prendre en cas de canicule.

2 – Rester au frais

Afin que notre organisme puisse récupérer, on va essayer de maintenir notre habitation la plus fraîche possible :

  • aérer la maison très tôt le matin (vers 5 / 6 heures du matin)
  • cabaner / fermer les volets la journée pour garder la fraîcheur.
  • placer un ventilateur avec un linge humide pour rafraîchir.

Si la température à l’intérieur devient trop chaude, on peut passer quelques heures dans un endroit climatisé (magasin, monuments, musées… je sais, ce n’est pas l’idéal – personnellement passer du temps dans un magasin est quelque chose que j’ai en horreur – mais la fraîcheur permet à l’organisme de récupérer un peu).

Si vous devez sortir, sortez le matin tôt ou le soir, les longues soirées d’été sont idéales pour prendre du temps et profiter (balade en forêt, en bord de mer…). Restez au maximum à l’ombre et penser à couvrir votre tête et protéger vos yeux. On pensera à sortir accompagné d’une bouteille d’eau.

On privilégiera aussi les vêtements amples, de couleurs claires ou pastels pour laisser passer l’air dans des matières qui ne font pas / moins transpirer (coton, lin…).

3 – Manger léger

On évitera en période de canicule des repas trop lourds ou trop difficiles à digérer. On va privilégier des fruits et légumes.

La nature est bien faite car elle nous offre, chaque année à cette saison, des fruits et légumes riches en eau : fruits d’été (melon, pastèque, pêches, brugnons, prunes…), concombre, tomates… parfait pour l’hydratation (il faudra malgré tout boire de l’eau, l’alimentation ne suffisant pas à nous garder hydrater).

4 – Eviter les exercices physiques intenses

En période de canicule, on évitera de faire une activité physique intense. On privilégie des activités douces aux heures les plus fraîches. Je déconseille fortement de faire une activité physique quelqu’elle soit aux heures les plus chaudes. La natation détente est également idéale pour nous garder au frais.

Gestion du stress et relaxation

5 – Se rafraîchir

Si vous sentez que vous avez trop chaud, que vous ne supportez plus cette chaleur, pensez à vous rafraîchir avec de l’eau :

  • douche tiède puis un peu plus fraîche (jamais glaciale)
  • linge humide sur la nuque, sur le front, les pieds…
  • brumisateur
  • baignade
  • bains pour les petits
  • ventilateur avec linge humide

6 – S’écouter et se reposer

Cette canicule n’est pour moi pas un bon signe pour notre jolie planète. Je ne vais pas m’attarder sur ce point pour l’instant. Par contre, j’ai choisi de réfléchir ce qu’elle m’amenait à moi et prendre que son bon côté.

Ces dernières semaines, j’ai été fatiguée plus que d’habitude car je mets beaucoup d’énergie dans ma nouvelle activité de Naturopathe, un peu (beaucoup) de pression aussi, je dois bien l’avouer, et les enfants sont en vacances. Ils sont très demandeur et j’ai l’impression qu’ils rattrapent le temps que je n’ai pas pu passer avec eux pendant ma formation de Naturopathe. Ha ha !

Bref, cette canicule m’a permis de sacrément ralentir, de prendre du temps pour moi, de m’écouter aussi. Elle arrive au bon moment. Quand j’ai besoin d’une petite sieste (ce qui reste très rare), je fais la sieste. Les nuits chaudes me sont difficiles à supporter et mon sommeil est moins bon que d’habitude.

Réorganiser ses journées

J’ai réorganisé mes journées de sorte de sortir le matin ou le soir, et entre temps de faire des choses que j’aime. J’en ai aussi profité pour lire… beaucoup ! 4 livres en 15 jours (dont 2 qui m’ont touchés en plein coeur et dont je vous parlerai très bientôt). Et le fait de pouvoir prendre le temps de lire me rend tellement heureuse. Avec les enfants, nous avons aussi revus les films Harry Potter ensemble ce qui nous a amené à beaucoup parler de la vie, de l’environnement (ils ont l’amour des beaux paysages comme moi), de l’amour et bien sûr de la magie. J’espère sincèrement qu’un jour, ils voudront lire les livres. Je crois sincèrement et du plus profond de mon coeur que c’est important de profiter des moments simples de bonheur et des moments de partage.

Bref, même si j’ai vraiment du mal à supporter la chaleur en bonne écossaise que je suis, je suis heureuse qu’elle m’est permis de ralentir, de me recentrer, de chiller aussi.

Tasting Good Naturally : Que faire en cas de canicule ? Je vous dévoile, sur le blog, 6 précautions à prendre en cas de canicule.

Les personnes « à risque »

Les bébés, jeunes enfants et personnes âgées sont les personnes les plus vulnérables face à la chaleur. De ce fait, on veillera :

  • à prendre soin d’eux,
  • les faire boire,
  • prendre de leurs nouvelles (pour les personnes âgées),
  • les rafraîchir avec les conseils ci-dessus.

On fera particulièrement attention en cas de fièvre, de confusions, de troubles de la parole, de vertiges et on n’hésitera pas à appeler le 15 si nécessaire.

Un enfant rouge est un bébé / jeune enfant qui a trop chaud. S’il n’est pas rouge (pas de signe apparent de chaleur) mais si sa peau du ventre, quand vous la tirer doucement vers vous, ne revient pas facilement à sa place ou si il y a comme des rides sur son ventre cela signifie souvent qu’il y a une petite déshydratation.

Une personne âgée qui va bien et qui devient confuse ou avec des troubles de la parole (en dehors des pathologies connues) peut être une personne qui souffre de la chaleur et être déshydratée.

Alors il faut rester vigilant.

Et vous ? que faites vous pour supporter cette canicule ? N’hésitez pas à me laisser un commentaire, j’adore partager avec vous.

J’espère que cet article sur les 6 précautions à prendre en cas de canicule vous aura plu.

Je vous souhaite une très belle semaine.. au frais !

EnregistrerEnregistrer

The post 6 Précautions à prendre en cas de canicule appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
https://www.tastinggoodnaturally.com/6-precautions-a-prendre-en-cas-de-canicule/feed/ 2 6569
Zoom sur les Pesticides https://www.tastinggoodnaturally.com/zoom-sur-les-pesticides/ https://www.tastinggoodnaturally.com/zoom-sur-les-pesticides/#respond Fri, 27 Jul 2018 05:30:29 +0000 https://www.tastinggoodnaturally.com/?p=6560 Aujourd’hui, pour faire suite à mon article d’il y a quelques années sur les légumes bio, j’avais envie de vous parler des pesticides et de leur impact sur la santé. En Naturopathie, on essaie de choisir une alimentation saine, variée et équilibrée. On va privilégier des aliments les moins transformés possible, de préférence bio ou d’agriculture raisonnée, […]

The post Zoom sur les Pesticides appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
Tasting Good Naturally : En Naturopathie, on préconise d’avoir une alimentation saine et équilibrée en évitant au maximum les pesticides. Mais les pesticides, c’est quoi au juste ?

Aujourd’hui, pour faire suite à mon article d’il y a quelques années sur les légumes bio, j’avais envie de vous parler des pesticides et de leur impact sur la santé. En Naturopathie, on essaie de choisir une alimentation saine, variée et équilibrée. On va privilégier des aliments les moins transformés possible, de préférence bio ou d’agriculture raisonnée, locaux et de saison.

Les pesticides, c’est quoi ?

On doit bien reconnaître que la terre est polluée par la négligence de l’homme (déchets jetés dans la nature n’importe où par exemple), mais aussi par des engrais, des produits chimiques, des nitrates, des déchets azotés…

Les pesticides sont des xénobiotiques. Larousse définit les xénobiotiques comme molécule étrangère à un organisme vivant (additif alimentaire, par exemple) et considérée comme toxique.

Les végétaux de l’agriculture intensive reçoivent des traitements (les pesticides) censés détruire certains parasites, mauvaises herbes, nuisibles, champignons etc. Ceci afin d’augmenter la production. Ces produits chimiques, les pesticides, se finissent en -cides. Le suffixe -cide permet de former des mots désignant des agents détruisant / tuant la vie d’organismes vivants (êtres humains, animaux, végétaux…). On trouve donc sous l’appellation pesticides tout ce qui est fongicides, herbicides, insecticides, bactéricides… 

Tasting Good Naturally : En Naturopathie, on préconise d’avoir une alimentation saine et équilibrée en évitant au maximum les pesticides. Mais les pesticides, c’est quoi au juste ?

Cliquez sur la photo pour l’épingler sur Pinterest

Où sont-ils ?

Il faut savoir que la France est un des premiers utilisateurs de pesticides au monde avec un peu moins de 80 000 tonnes de ventes par an (dont la moitié environ de fongicides, puis viennent les herbicides et les insecticides).

En plus de détruire l’éco-système (nature, biodiversité, organismes vivants, insectes pollinisateurs…), les pesticides sont dangereux pour notre santé car ils sont partout dans :

  • la nature,
  • notre alimentation (résidus de pesticides…)
  • ce que nous utilisons au quotidien (traitement des jardins, logements, plantes d’intérieur, anti-poux…)
  • mais aussi dans l’air que nous respirons (épandages, poussières)
  • ou l’eau que nous buvons (pollution).

Tasting Good Naturally : En Naturopathie, on préconise d’avoir une alimentation saine et équilibrée en évitant au maximum les pesticides. Mais les pesticides, c’est quoi au juste ?

Exposition aux pesticides

Ainsi on est exposé aux pesticides par :

  • la voie cutanée (ce qu’on touche),
  • la voie digestive (ce qu’on ingère) qui est la voie d’exposition la plus importante
  • la voie respiratoire (ce qu’on respire).

Les personnes les plus exposées aux pesticides sont :

  • les professionnels qui en utilisent
  • mais également les enfants qui ont été exposés in utero ou bébé,
  • les personnes qui habitent près de domaines agricoles,
  • la population en général en consommant des aliments traités.

Les équipes de « Cash Investigation » et de francetv, ont créés une carte pour identifier où 71 substances jugées dangereuses ou potentiellement dangereuses qui sont les plus utilisées en France.  Et il s’avère que la Gironde, la Marne et la Loire-Atlantique arrivent en tête. Ainsi, ici en Gironde, il y a 3320 tonnes de pesticides dangereux vendus par an (Folpel, Glyphosate, Metam-sodium, Mancozebe, Metirame-zinc).

Tasting Good Naturally : En Naturopathie, on préconise d’avoir une alimentation saine et équilibrée en évitant au maximum les pesticides. Mais les pesticides, c’est quoi au juste ?

Comment fonctionnent ils ?

Les pesticides ont une action chimique pour détruire / éliminer quelque chose jugé indésirable. Ils vont donc agir sur les fonctions vitales ou de reproduction de la cellule mais aussi sur la signalisation nerveuse, hormonale ou encore sur la synthèse des protéines.

A noter également, qu’un pesticide qui doit éliminer un nuisible en particulier pourra également avoir une action sur d’autres nuisibles non ciblés.

Impact sur la santé

Ces pesticides, qui sont principalement des produits phytopharmaceutiques, contiennent des substances actives pour tuer des organismes vivants dits « nuisibles » mais aussi des additifs comme les conservateurs, solvants, tensioactifs (qui peuvent également être néfaste pour la santé)…

On comprendra que ces pesticides « ciblés » pour détruire un type de nuisible sont également néfastes pour notre santé car notre organisme doit lutter pour les éliminer.

Si certaines intoxications peuvent aller jusqu’à la mort, les pesticides sont également responsables  de :

  • problèmes respiratoires ou dermatologiques
  • allergies
  • cancers (prostate..), leucémies, myélome multiple…
  • atteintes de la fonction de reproduction, malformations congénitales, infertilité…
  • lymphome non hodgkinien
  • pathologies neurologiques car ils interfèrent sur la transmission du signal nerveux, maladie de Parkinson, maladie d’Alzheimer…

Tasting Good Naturally : En Naturopathie, on préconise d’avoir une alimentation saine et équilibrée en évitant au maximum les pesticides. Mais les pesticides, c’est quoi au juste ?

Solutions pour éviter une exposition trop importante aux pesticides

On ne pourra, malheureusement, pas se protéger à 100% des pesticides car ils sont partout, mais on peut faire en sorte d’y être moins exposé(e) :

  • consommer des produits issus de l’agriculture biologique ou d’agriculture raisonnée le plus souvent possible
  • éviter les produits transformés dont on ne sait rien de la fabrication ou même de la provenance
  • diminuer sa consommation de protéines animales
  • être ou devenir un « consom’acteur » : réfléchir avant d’acheter un produit pour contrôler la provenance, la saisonnalité, la traçabilité… pourquoi ne pas avoir un potager ? ou se mettre à la permaculture ?
  • si les légumes ne sont pas bio, les éplucher et dans tous les cas, bien les laver.
  • ne pas laisser de nourriture trainer pour ne pas attirer les insectes.
  • éviter ainsi d’utiliser des herbicides ou insecticides chez soi ou dans son jardin (les enfants touchent à tout et peuvent être très vite exposés)
  • bien aérer les habitations et lieux de travail
  • faire le ménage régulièrement pour évacuer les poussières et éviter d’entrer dans la maison avec des chaussures d’extérieur (pour éviter les résidus de pesticides)
  • éviter d’aller à l’extérieur ou de pratiquer une activité physique pendant les périodes d’épandage
  • préférer l’utilisation des produits cosmétiques bio et privilégier ceux qui ont peu d’ingrédients
  • pour les femmes, faire attention aux protections hygiéniques, les choisir bio et sans produits chimiques ou lavables
  • prendre soin de nos émonctoires (foie / vésicule biliaire, poumons, peau, intestins, reins) qui éliminent les toxiques et les toxines et plus particulièrement le foie.
  • éviter les produits ménagers traditionnel et privilégier des produits ménagers plus respectueux de l’environnement
  • et bien d’autres encore…

N’hésitez pas à relire mon article sur les légumes bio si vous le souhaitez, il comporte quelques solutions supplémentaires.

N’oubliez pas, que dans tous les cas, on fait du mieux qu’on peut. Car la perfection n’existe pas donc on ne culpabilise pas.

Et vous ? Quelles solutions avaient vous trouver pour éviter d’être trop exposé(e) aux pesticides ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire, j’adore partager avec vous.

Très belle semaine,

 

 

Sources :

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

The post Zoom sur les Pesticides appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
https://www.tastinggoodnaturally.com/zoom-sur-les-pesticides/feed/ 0 6560
Verrine de betterave, noix de cajou, concombre et pommes https://www.tastinggoodnaturally.com/verrine-de-betterave-noix-de-cajou-concombre-et-pommes/ https://www.tastinggoodnaturally.com/verrine-de-betterave-noix-de-cajou-concombre-et-pommes/#comments Fri, 20 Jul 2018 08:18:22 +0000 https://www.tastinggoodnaturally.com/?p=6544 On se retrouve aujourd’hui pour une petite recette bien fraîche et parfaite quand il fait chaud : une verrine de betterave, noix de cajou, concombre et pommes. On peut la consommer en apéritif mais aussi en entrée. « Cette recette a été créée en soutien à la campagne 1, 2, 3 Veggie ! portée par l’association […]

The post Verrine de betterave, noix de cajou, concombre et pommes appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
Tasting Good Naturally, Blog d’une Happy Naturopathe : Une délicieuse verrine de betterave, noix de cajou, concombre et pommes à consommer en entrée ou en apéritif.

On se retrouve aujourd’hui pour une petite recette bien fraîche et parfaite quand il fait chaud : une verrine de betterave, noix de cajou, concombre et pommes. On peut la consommer en apéritif mais aussi en entrée.

« Cette recette a été créée en soutien à la campagne 1, 2, 3 Veggie ! portée par l’association Végétarienne de France. »

Tasting Good Naturally, Blog d’une Happy Naturopathe : Une délicieuse verrine de betterave, noix de cajou, concombre et pommes à consommer en entrée ou en apéritif.

Pour cette verrine de betterave, noix de cajou, concombre et pommes, vous aurez besoin de :

Pour environ 6 à 8 personnes :

  • 200 g de noix de cajou
  • 250 g de betteraves cuites
  • 1/4 de concombre
  • 1 ou 2 pommes (en fonction de la grosseur)
  • 1/2 pomme granny pour la décoration
  • le Jus d’1/2 à 1 citron en fonction de l’acidité que vous aimez

Faire tremper les noix de cajou dans de l’eau pendant minimum 1 heure. Si vous avez un blender très puissant, vous n’avez pas forcément besoin de cette étape. Après trempage, pensez à bien rincer les noix de cajou.

Dans un blender, on va mixer les betteraves, les noix de cajou rincées ainsi que le jus de citron. La texture doit être crémeuse.

Laver le concombre et les pommes (sauf la granny). S’ils sont bio, vous n’avez pas besoin de les peler. Ensuite, coupez les en dès.

Dans des petites verrines, mettre au fond des dès de pommes et concombre. Ensuite ajoutez la crème de betterave. Puis coupez des lamelles de pomme granny verte pour les disposer au dessus.

Voilà, c’est prêt !

Tasting Good Naturally, Blog d’une Happy Naturopathe : Une délicieuse verrine de betterave, noix de cajou, concombre et pommes à consommer en entrée ou en apéritif.

Petites Astuces :

Concernant le citron, en fonction de votre préférence, utilisez du citron jaune ou du citron vert (qui amènera un peu de peps). Ensuite, concernant la quantité, vous pouvez utiliser le jus d’1/2 à 1 citron en fonction de l’acidité que vous aimez.

Concernant la pomme, je conseille de prendre une pomme acide comme la granny qui va permettre d’équilibrer le goût sucré de la betterave et amener un peu de fraîcheur, tout comme le citron.

On peut aussi ajouter des herbes aromatiques pour apporter également un peu plus de fraîcheur comme la menthe ou le basilic.

J’espère que cette recette vous aura plu.

Et vous ? Quelles sont vos verrines préférées ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire, je serai ravie de partager avec vous.

Belle semaine,

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

The post Verrine de betterave, noix de cajou, concombre et pommes appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
https://www.tastinggoodnaturally.com/verrine-de-betterave-noix-de-cajou-concombre-et-pommes/feed/ 2 6544
J’ai lu « Derrière le mur coule une rivière » de Saverio Tomasella https://www.tastinggoodnaturally.com/jai-lu-derriere-le-mur-coule-une-riviere-de-saverio-tomasella/ https://www.tastinggoodnaturally.com/jai-lu-derriere-le-mur-coule-une-riviere-de-saverio-tomasella/#respond Fri, 13 Jul 2018 05:30:21 +0000 https://www.tastinggoodnaturally.com/?p=6537 Depuis la fin de ma formation, j’ai pu enfin me remettre à lire. Quand je dis lire, c’est lire des livres qui me permettent de m’évader un peu. Car il est évident que j’ai beaucoup lu ces 2 dernières années mais c’était de la lecture que je qualifie « d’instructive », pas forcément de la lecture « plaisir ». […]

The post J’ai lu « Derrière le mur coule une rivière » de Saverio Tomasella appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
Tasting Good Naturally : Le lâcher prise, vous connaissez ? Je vous parle, ici, de « Derrière le mur coule une rivière » qui est un roman initiatique sur le lâcher prise.

Depuis la fin de ma formation, j’ai pu enfin me remettre à lire. Quand je dis lire, c’est lire des livres qui me permettent de m’évader un peu. Car il est évident que j’ai beaucoup lu ces 2 dernières années mais c’était de la lecture que je qualifie « d’instructive », pas forcément de la lecture « plaisir ». Bref, si vous saviez comme ça m’a manqué. J’ai commencé par le livre « Derrière le mur coule une rivière » de Saverio Tomasella aux éditions Leducs.

« Derrière le mur coule une rivière »* est un roman initiatique sur le lâcher prise. Ah le lâcher prise ! C’est un vaste sujet dont on entend beaucoup parlé en ce moment. Ce livre montre qu’on a beaucoup à gagner en arrêtant de vouloir toujours tout contrôler. Alors autant vous dire que ce livre est arrivé au bon moment.

Le lâcher prise, c’est quoi ?

Le dictionnaire Larousse définit le lâcher prise comme un « moyen de libération psychologique consistant à se détacher du désir de maîtrise ».

Le site psychologies.com explique que le lâcher prise est le dernier concept à la mode, synonyme de « Calme-toi ou encore Sois zen ». Le lâcher prise n’est pas que se reposer ou se relaxer. C’est une approche qui invite à Vivre chaque moment avec un grand V. C’est en apprenant à accepter de ne pas tout contrôler qu’on navigue, doucement, vers le bien-être.

Tasting Good Naturally : Le lâcher prise, vous connaissez ? Je vous parle, ici, de « Derrière le mur coule une rivière » qui est un roman initiatique sur le lâcher prise.

Résumé et quatrième de couverture de « Derrière le mur coule une rivière »

« Pardon de t’embêter avec ça mais il faut que ça sorte. Je me sens à bout en ce moment.

Estelle marque une pause et regarde Béatrice, qui l’écoute attentivement, puis elle reprend :

  • Je me mets la pression, je suis mon propre tyran. Il y a une espèce de critique féroce à l’intérieur de moi, qui m’en demande toujours plus et me dévalorise systématiquement, quoi que je fasse… Béa… J’ai un côté obscur que je ne montre pas. Avec les autres, je donne le change, mais je ne suis pas dupe de moi-même. Béatrice fronce les sourcils et lui tend une tasse fumante.
  • Que veux-tu dire ?
  • Je fais semblant d’aller bien, dit Estelle en prenant la tasse avec reconnaissance. J’essaie de faire croire que je suis heureuse, mais je n’y crois pas moi-même ».

Au bureau comme sur son tapis de course, à table ou au mariage de sa meilleure amie, Estelle contrôle tout. Elle compte ses kilomètres et ses calories, ne tolère aucune erreur, ni dans les comptes de ses clients ni dans le comportement de son petit ami, qu’elle congédie au moindre faux pas.

Seule avec ses remords, elle s’épuise à ruminer ses échecs et son insatisfaction. Jusqu’au jour où Béa, sa voisine, la soixantaine épanouie, frappe à sa porte. Avec son rire et sa sensibilité, son franc-parler et son écoute, cette bonne fée va bouleverser sa vie et l’aider, enfin, à lâcher prise…

L’auteur

Saverio Tomasella est docteur en psychologie, chercheur et écrivain. Il est le fondateur d’un Observatoire sur l’ultrasensibilité. Il est l’auteur également du best-seller « A fleur de peau », roman initiatique des hypersensibles que je n’ai pas encore eu l’occasion de lire.

Tasting Good Naturally : Derrière le mur coule une rivière

Mon avis

J’ai adoré ce livre car c’est un roman bienveillant, doux et positif. C’est un roman de développement personnel qui fait du bien. Comme je le disais plus haut, il est arrivé au bon moment dans ma vie. Je venais de passer des mois à étudier, à essayer de tout contrôler justement ! Et j’avais un grand besoin de lâcher prise.

J’ai beaucoup aimé le fait que ce livre sur le lâcher prise soit écrit sous la forme d’un roman car ça m’a permis de sortir des livres « théoriques » lus pendant ma formation de Naturopathe, ce qui le rend plus abordable. Ainsi, j’ai pu suivre une histoire qui tient la route, même s’il y a quelques creux, sans avoir besoin de faire un travail de concentration / mémoire. Et ça fait du bien !

« Derrière le mur coule une rivière » permet de se poser des questions et j’ai même envie de dire les bonnes questions. Ensuite, en fonction de sa sensibilité et de sa façon d’être, certains passages seront plus percutants que d’autres. Ainsi certains passages m’ont plus parlé que d’autres.

Je me suis un peu retrouvée dans le personnage d’Estelle et j’ai adoré le personnage de Béatrice.  J’ai aimé aussi qu’à la fin de chaque chapitre, il y ait une phrase inspirante.

Tasting Good Naturally : Le lâcher prise, vous connaissez ? Je vous parle, ici, de « Derrière le mur coule une rivière » qui est un roman initiatique sur le lâcher prise.

Ce que j’ai aimé le plus c’est les différents conseils donnés dans ce livre mais aussi les différentes techniques pour apprendre à lâcher prise, à se recentrer ou juste pour prendre du recul. J’ai ainsi découvert certains exercices de la méthode Vittoz que j’ai envie d’étudier un peu plus. Le livre se termine par le « guide pratique du lâcher prise », un cahier d’exercices que l’on peut facilement faire chez soi. On y retrouve les différents exercices qui ont aidé Estelle, le personnage principale, à cheminer pour se sentir mieux. Bref, je trouve ça super intéressant.

Et vous, l’avez vous lu ? Si oui, qu’en avez vous pensé ? Avez vous déjà lu ce genre de livre et si oui lesquels ? Ha ha ! N’hésitez pas à me laisser un commentaire, je veux tout savoir 😉 ! Je cherche à allonger un peu plus la liste de livres à lire ! Si vous aimez cet article, n’hésitez pas aussi à partager sur les réseaux sociaux (Pinterest, Facebook…).

Très belle semaine,

 

 

*article offert

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

The post J’ai lu « Derrière le mur coule une rivière » de Saverio Tomasella appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
https://www.tastinggoodnaturally.com/jai-lu-derriere-le-mur-coule-une-riviere-de-saverio-tomasella/feed/ 0 6537
Cuisson à la vapeur douce et Naturopathie https://www.tastinggoodnaturally.com/cuisson-a-la-vapeur-douce-et-naturopathie/ https://www.tastinggoodnaturally.com/cuisson-a-la-vapeur-douce-et-naturopathie/#respond Fri, 06 Jul 2018 05:30:17 +0000 https://www.tastinggoodnaturally.com/?p=6524 Pour bien manger, bien s’alimenter, il faut bien choisir ses aliments (bio, locaux, frais, de saison, sans pesticides, d’agriculture raisonnée…) et il faut bien choisir ses modes de cuisson. Et oui ! En cuisine, on utilise différentes cuissons : au four, à la vapeur, à la poêle, au grill, à l’eau, au bain-marie… Aujourd’hui, comme […]

The post Cuisson à la vapeur douce et Naturopathie appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
Tasting Good Naturally : Cuisson à la vapeur douce et Naturopathie

Pour bien manger, bien s’alimenter, il faut bien choisir ses aliments (bio, locaux, frais, de saison, sans pesticides, d’agriculture raisonnée…) et il faut bien choisir ses modes de cuisson. Et oui !

En cuisine, on utilise différentes cuissons : au four, à la vapeur, à la poêle, au grill, à l’eau, au bain-marie… Aujourd’hui, comme promis dans mon article sur le Vitaliseur de Marion, je vais vous parler de la cuisson vapeur et plus particulièrement de la cuisson à la vapeur douce.

Même si pour l’instant je n’ai essayé de cuire que les légumes, il semblerait qu’on puisse tout cuire à la vapeur : légumes, fruits, céréales, légumineuses mais aussi viande, poisson, gâteaux, pain, oeufs…

Cuisson et Réaction de Maillard

Vous pouvez avoir le produit le plus frais, le plus bio du monde, si vous le faites cuire de façon « agressive », à trop haute température, vous perdrez la majorité de ses bienfaits. Comme je l’ai expliqué dans mon article sur le Vitaliseur, plus la température de la cuisson sera élevée, plus la réaction de Maillard (réaction chimique observée lors de la cuisson des aliments responsable des odeurs de cuisson, libération des arômes…) sera importante et plus l’aliment sera modifié (formation de produits toxiques / substances cancérigènes…), transformé (les enzymes, par exemple, commencent à être détruits à partir d’environ 40°C puis c’est au tour des vitamines etc).

Impact de la température sur les aliments

Dans son livre « L’homme empoisonné », Daniel Kieffer explique :

  • de 40° à 75° : hydrolyse de l’amidon
  • Entre 60 et 75° : la vitamine C est détruite
  • de 90 à 95° : la vitamine E et certaines vitamines B sont détruites
  • de 70° à 100° : hydrolyse des protéines
  • à 100° : précipitation des minéraux et oligo-éléments qui les rendent non assimilables par notre organisme
  • à 110° : les vitamines A et D (vitamines liposolubles) s’oxydent
  • à 120° : destruction des vitamines restantes et dissociation des lipides en acides gras et glycérine, puis en eau et goudrons (acroléine cancérigène).

Il explique donc que « les aliments cuits sont donc altérés dans leur structure et dans leur fonction : ils sont « morts » ».

Tasting Good Naturally : Cuisson à la vapeur douce et Naturopathie

Alors faut-il manger que du cru ?

On comprend donc pourquoi il est important de consommer des fruits et légumes crus, au moins une fois par jour, afin de faire le plein de vitamines « intactes » notamment la vitamine C qui est fragile (mais pour cela, il faut aussi s’assurer qu’ils soient le plus frais possible).

Personnellement, je ne conseille pas le 100% cru car :

  • d’une part, cela ne convient pas à tout le monde (nous sommes tous unique et tout le monde ne les digère pas bien : je pense notamment aux personnes qui ont des intestins fragiles, sensibles, poreux) .
  • mais en plus, je trouve qu’en France, l’offre est vite limitée en raison du climat. Moi la première, j’aime (j’ai besoin de) manger des légumes cuits et réconfortants l’hiver quand il fait bien froid :).

Naturopathie et cuissons respectueuses

On va donc faire attention à utiliser des cuissons douces car la cuisson n’est pas non plus « mauvaise ». En effet, elle permet une meilleure digestion (attendrissement des fibres, amidon prédigéré…). Mais elle permet aussi à certains légumes notamment, d’augmenter leur teneur en antioxydants (polyphénols, caroténoïdes, lycopène…). Les antioxydants permettent de lutter contre les radicaux libres et donc de lutter contre le stress oxydatif.

En Naturopathie, on conseille donc d’utiliser des cuissons respectueuses des aliments (cuisson à la vapeur douce et cuisson basse température), qui ne les altèrent pas trop et qui permettent de conserver un maximum de nutriments. Cela permet ainsi d’éviter une trop grosse perte de vitamines et minéraux. Il existe d’ailleurs sur le marché, des marques qui proposent des ustensiles de cuisine pour la cuisson basse température. N’ayant jamais pu en essayer, je ne peux pas en parler ici.

Tasting Good Naturally : Cuisson à la vapeur douce et Naturopathie

Cuisson à la Vapeur douce VS Cuisson à la Vapeur sous pression (vapeur dure)

Quand on utilise une cocotte minute, par exemple, on utilise une vapeur sous pression pour cuire les aliments. C’est de la vapeur « dure ». La pression fait que la température est beaucoup plus élevée que pour la vapeur douce. Elle va détruire la majorité des enzymes, vitamines et minéraux. Ce qui fait qu’il ne reste pas grand chose à assimiler.

L’avantage de la cuisson à la vapeur douce c’est que la température ne dépasse pas les 95° C ce qui permet de conserver une partie des vitamines et minéraux. Ces derniers ne sont donc pas détruits par la chaleur ou au contact de l’eau. Il faut garder à l’esprit que la plupart des vitamines sont hydrosolubles. Quand on fait cuire des légumes dans l’eau, on retrouve souvent des vitamines dans l’eau de cuisson. Quand elles n’ont pas été détruites avant !

Une étude réalisée en 2009 sur les effets des différents modes de cuisson (cuisson vapeur, cuisson au micro-ondes, ébullition, sauté et friture) sur les qualités nutritives du brocoli montrent que tous les modes de cuisson, excepté la cuisson vapeur, causent des pertes significatives de Chlorophylle et de vitamine C et une diminution des protéines et des sucres solubles. De tous les modes de cuisson testés, la cuisson vapeur semble être celle qui conserve le plus de nutriments.

A noter que pour préserver au maximum ces petits nutriments (vitamines et minéraux), il faudra faire en sorte que la cuisson ne soit pas trop longue. Car plus l’aliment va cuire, plus il perdra ses nutriments. Pour les légumes, par exemple, on veillera à les couper en petits morceaux. Ceci permettra de raccourcir le temps de cuisson et ainsi préserver au mieux vitamines et minéraux (mais aussi la couleur des légumes).

Faut-il manger que des aliments cuits à la vapeur ?

J’ai envie de dire Non ! Il faut garder à l’esprit que l’on doit toujours, toujours, garder une notion de plaisir en ce qui concerne l’alimentation (et ailleurs aussi). C’est quelque chose qui est très important pour moi et que j’explique aux personnes que j’accompagne lors des consultations. Cuisinez avec plaisir, mangez avec plaisir, mangez des choses qui vous font du bien et que vous aimez.

En Naturopathie, comme partout, c’est l’abus qui est néfaste. Si ça vous fait plaisir de manger des burgers / frites tous les jours, on est bien d’accord que ça ne va pas aller. Mais un burger / frites une fois par mois par exemple, pourquoi pas si c’est un burger / frites de qualité ?  Tant que vous êtes conscient qu’à côté, il faudra faire en sorte de rétablir l’équilibre.

Pour les personnes qui ont une alimentation « émotionnelle », garder une notion de plaisir sera également utile pour ne pas être frustré notamment, donc diminuera également des moments où on aurait envie de « craquer ».

Alors déculpabilisez vous ! Oui, vous pouvez faire un gâteau au four ou des légumes à la poêle. Pensez au repas d’après à intégrer par exemple des légumes ou des fruits crus (en collation) à votre alimentation pour faire le plein de vitamines.

J’espère que cet article vous aura plu.

Et vous ? Quel est le mode de cuisson que vous utilisez le plus ? Avez vous déjà essayé la cuisson basse température et qu’en pensez vous ? N’hésitez pas à me laisser un commentaire, je suis toujours ravie de partager avec vous.

Belle semaine,

 

 

Sources :

« L’homme empoisonné » – Daniel Kieffer.

The effect of cooking on the phytochemical content of vegetables

Effects of different cooking methods on health-promoting compounds of broccoli

Domestic cooking methods affect the nutritional quality of red cabbage.

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

The post Cuisson à la vapeur douce et Naturopathie appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
https://www.tastinggoodnaturally.com/cuisson-a-la-vapeur-douce-et-naturopathie/feed/ 0 6524
Salade printanière aux pommes de terre https://www.tastinggoodnaturally.com/salade-printaniere-aux-pommes-de-terre/ https://www.tastinggoodnaturally.com/salade-printaniere-aux-pommes-de-terre/#respond Fri, 29 Jun 2018 05:30:04 +0000 https://www.tastinggoodnaturally.com/?p=6516 Ça y est ! Le soleil s’est enfin installé sur la France et les températures, ici, sont un peu trop élevées à mon goût. Mais c’est juste mon sang écossais qui n’est pas content ha ha 🙂 !! Du coup, cette salade printanière aux pommes de terre est juste parfaite. Une salade qui plaît autant […]

The post Salade printanière aux pommes de terre appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
Tasting Good Naturally : Salade printanière aux pommes de terre

Ça y est ! Le soleil s’est enfin installé sur la France et les températures, ici, sont un peu trop élevées à mon goût. Mais c’est juste mon sang écossais qui n’est pas content ha ha 🙂 !! Du coup, cette salade printanière aux pommes de terre est juste parfaite. Une salade qui plaît autant aux enfants qu’aux parents !

« Cette recette a été créée en soutien à la campagne 1, 2, 3 Veggie ! portée par l’association Végétarienne de France. »

Pour cette salade printanière aux pommes de terre,

Vous aurez besoin de :

  • environ 800 g de pommes de terre pelées
  • Une dizaine de radis
  • de la ciboulette
  • le vert d’1 oignon nouveau
  • du persil
  • 1 avocat
  • le jus d’1/2 citron
  • 3 CS d’huile de colza
  • des graines de chanvre
  • des graines de courges
  • du gomasio

Peler les pommes de terre. Puis les couper en petits morceaux. Les mettre à cuire à la vapeur pendant une vingtaine de minutes. Si vos pommes de terre sont bio, vous pouvez également les faire cuire avec leur peau en les lavant bien avant.

Ensuite, laver la ciboulette, le persil, le vert de l’oignon et les radis. Peler l’avocat et le couper en morceaux. Puis couper les radis en rondelles.

Dans un saladier, mélanger les pommes de terre avec les radis, la ciboulette, le persil, le vert de l’oignon et l’avocat. Ajouter les graines de courges et les graines de chanvre.

Assaisonner avec l’huile de colza et le jus de citron. Terminer par le gomasio. C’est prêt !

Tasting Good Naturally : Salade printanière aux pommes de terre

Petites Astuces :

En fonction de votre préférence, vous pouvez tout à fait consommer les pommes de terre chaudes ou les laisser refroidir.

J’aime quand ma salade contient beaucoup de « vert » mais cela ne plaît pas forcément aux enfants. Alors concernant le persil, ciboulette et les graines, mettez la quantité qui vous convient. Le persil et la ciboulette vont amener du goût et les graines du croquant.

Vous pouvez aussi utiliser d’autres aromates comme la coriandre, un brin de menthe, de basilic ou utiliser des graines de tournesol, quelques noix ou amandes…

Si vous digérez bien l’oignon cru, vous pouvez mettre aussi l’oignon entier au lieu de que du vert. Là encore, faites ce qui vous plaît !

Vous l’aurez compris, cette salade peut être modifiée à volonté en fonction de vos goûts. Alors n’hésitez pas à écouter vos envies et à vous faire plaisir !

Et vous, avec ces températures, que mangez-vous ? N’hésitez pas à me laisser un commentaire, j’adore partager avec vous.

Très belle fin de semaine,

 

 

Si vous aimez mes photos, n’hésitez pas à les partager sur Pinterest !

Tasting Good Naturally : Salade printanière aux pommes de terre

EnregistrerEnregistrer

The post Salade printanière aux pommes de terre appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
https://www.tastinggoodnaturally.com/salade-printaniere-aux-pommes-de-terre/feed/ 0 6516
J’ai testé le Vitaliseur de Marion https://www.tastinggoodnaturally.com/jai-teste-le-vitaliseur-de-marion/ https://www.tastinggoodnaturally.com/jai-teste-le-vitaliseur-de-marion/#comments Fri, 22 Jun 2018 05:30:48 +0000 https://www.tastinggoodnaturally.com/?p=6508 Voilà quelques semaines que je teste le Vitaliseur de Marion et il est très vite devenu un indispensable de ma cuisine. Pour l’instant, faute de temps, je l’ai principalement utilisé pour cuire les légumes. Mais j’ai hâte de le tester pour d’autres choses (notamment les gâteaux :)). Le Vitaliseur de Marion C’est un cuit vapeur […]

The post J’ai testé le Vitaliseur de Marion appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
Voilà quelques semaines que je teste le Vitaliseur de Marion et il est très vite devenu un indispensable de ma cuisine. Pour l’instant, faute de temps, je l’ai principalement utilisé pour cuire les légumes. Mais j’ai hâte de le tester pour d’autres choses (notamment les gâteaux :)).

Le Vitaliseur de Marion

C’est un cuit vapeur en inox qui a été conçu par Marion Kaplan, bio-nutritionniste, naturopathe et élève du Docteur Kousmine et André Cocard, ingénieur chimiste. Il s’adapte à tous les feux. Le Vitaliseur de Marion* permet une cuisson à la vapeur douce qui ne dépasse pas 95°C. Ceci permet aux aliments de ne pas se dessécher et pour les gâteaux et les pains de les rendre moelleux. Son couvercle est étudié pour faire en sorte que l’eau de condensation ne ruisselle pas sur les aliments et de ce fait, il ne les lave pas de leurs éléments nutritifs ou de leur goût. Vous pouvez découvrir toutes ses caractéristiques ici.

En quelques mots, le vitaliseur de Marion permet une cuisson respectueuse des aliments, qui permet de conserver les vitamines et minéraux. Ah et est-ce que je vous ai parlé du goût ? Miam !

Vitaliseur de Marion

La cuisson des aliments en Naturopathie

En Naturopathie, on essaie d’utiliser des modes de cuisson respectueux de l’aliment qui ne viendront pas le vider totalement de ses nutriments. En effet, la cuisson, en raison de sa chaleur, va venir modifier, transformer l’aliment. Cette exposition à la chaleur va notamment entraîner une perte des vitamines et de minéraux. Encore plus si on utilise une cuisson « agressive ».

Attention, cela ne veut pas dire que cuire les aliments est mauvais ! Il faut juste faire attention aux cuissons agressives : cuisson haute température, fumage, barbecue… La cuisson, en général, entraîne une réaction de Maillard (brunissement des aliments à la cuisson, odeurs de cuisson…). Celle-ci est influencée par différents facteurs (température, teneur en eau, sucres, protéines…). Plus la température de la cuisson sera élevée, plus la réaction sera importante. Cela va favoriser la formation de produits toxiques et pourra favoriser, notamment, la formation de substances cancérigènes. C’est pour cette raison, qu’on conseille d’enlever les parties brûlées (noires) des aliments.

Ce qui est intéressant avec la vapeur douce c’est qu’elle permet de conserver des nutriments (vitamines et minéraux) au contraire d’autres cuissons. D’ailleurs, il ne faut pas confondre la vapeur douce et la vapeur sous pression. Pour vous expliquer tout cela, je vais vous faire un article sur les bienfaits de la cuisson vapeur rapidement. Vous pouvez retrouver mon article sur la cuisson vapeur ici.

Vitaliseur de Marion VS cuit vapeur électrique

Il y a une quinzaine d’années, à l’époque, je ne connaissais pas le Vitaliseur de Marion. Un cuit vapeur électrique à étage, en plastique, avait été un de mes premiers achats pour la cuisine. J’aspirais déjà, à ce moment là, à manger de façon saine. Et je trouvais ça génial de me donner les moyens d’y arriver.

Mais au fil de l’utilisation et de mes recherches, je me suis vite aperçue que ce cuit vapeur n’était pas si génial que ça. La première chose que j’ai découvert, à mon grand regret, c’est que le plastique s’altérait au fil des utilisations. Autant vous dire qu’on a dû avaler une bonne quantité de BPA à l’époque. Et à ce moment là, on ne parlait pas ou très peu des BPA et autres substances nocives contenues dans les plastiques.

Je commençais juste à apprendre à cuisiner, et je pense que niveau temps de cuisson j’étais loin d’être au top… sans compter que je ne suis pas du tout sûre que la température restait en dessous de 95°C.

Dernière chose dont je me souviens, à chaque fois que j’enlevais l’eau du couvercle, à chaque fois, l’eau dégoulinait sur les aliments (et d’ailleurs, les 3/4 du temps, je me brûlais par la même occasion).

Malgré tout, je l’utilisais tous les jours jusqu’au jour (au bout d’un an / un an et demi) où j’ai littéralement fait cramer le moteur de ce cuit vapeur. Je n’ai jamais racheté un cuit vapeur en plastique.

Quelque temps après, j’ai acheté une « marguerite » mais autant dire que quand on est 4 à la maison, c’est vraiment trop petit. Et comme pour le cuit vapeur électrique, il y a le problème de l’eau qui ruisselle sur les aliments quand on enlève le couvercle.

Vitaliseur de Marion

Pourquoi j’adore le vitaliseur de Marion :

  • il est en inox (ce qui garantit qu’on peut l’utiliser pendant (très) longtemps) et qu’il n’y a pas de plastique.
  • il est super simple à utiliser et à nettoyer.
  • on peut l’utiliser pour la cuisson, mais aussi pour réchauffer ou pour décongeler des aliments.
  • les légumes sont cuits rapidement et le goût (miam)….
  • on n’a pas besoin de surveiller la cuisson. On peut faire autre chose pendant ce temps là : prendre du temps pour soi, lire, appeler un(e) ami(e), jouer avec les enfants…

Son prix peut être un inconvénient. C’est un investissement… pour sa santé, pour son bien-être. Sans oublier que c’est un ustensile qui durera très longtemps dans le temps (pas comme celui en plastique qui a duré un an / un an et demi).

Connaissez vous le vitaliseur de Marion ? L’avez vous déjà utilisé ? N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ci-dessous, je vous répondrai avec plaisir.

Je vous souhaite une magnifique journée et à très vite.

*article offert

The post J’ai testé le Vitaliseur de Marion appeared first on Tasting Good Naturally.

]]>
https://www.tastinggoodnaturally.com/jai-teste-le-vitaliseur-de-marion/feed/ 6 6508